Go to Top

Traduction financière

Communication financière

Fonds d’investissement

Analyse boursière

Documents de fusion-acquisition

Rapport d’activité

Rapport d’audit

Depuis notre création en 1992 nous avons assisté au bouleversement des besoins en traduction financière.

La mondialisation économique et financière d’une part, avec l’explosion des besoins de communiquer rapidement sur ces sujets d’un bout à l’autre de la planète, et la recherche d’une meilleure régulation formelle émanant d’un grand nombre d’institutions, d’autre part, ont eu pour conséquence :

  • l’augmentation du volume des informations à rassembler, homogénéiser et diffuser,
  • l’augmentation de la fréquence des communications obligatoires,
  • l’augmentation des contrôles de précision, de fiabilité, de traçabilité,
  • l’augmentation des exigences de tous les acteurs (publics, privés, institutionnels…)

Au trio professionnel initial (financier-auditeur-juriste) sont venus s’adjoindre les professionnels de la communication et des relations publiques.

Aux documents papier sont venus s’ajouter les moyens Internet. Les publications financières doivent maintenant être comprises par n’importe quel analyste financier, investisseur, ou contrôleur, qu’il soit français, anglais, allemand… ou chinois !

Le traditionnel Rapport Annuel est devenu une des parties du Document de Référence, beaucoup plus complet et exigeant. Sont arrivés d’autres documents standardisés, par exemple le rapport RSE (Responsabilités Sociales et Environnementales).

Depuis la crise financière, les autorités européennes ont obligé les émetteurs de titres à fournir des informations financières complémentaires. Le prospectus est maintenant complété obligatoirement par le DICI (KID), exposant la nature et les risques du produit dans la langue de l’investisseur.

Ce ne sont ici que des exemples, car les réglementations actuelles dépassent les risques classiques (comptes erronés ou trompeurs, options fiscales critiquables) pour y adjoindre ceux associés au blanchiment d’argent, au trafic de stupéfiants, au terrorisme, aux prises d’intérêts, etc.

La traduction économique et financière – avec un niveau de qualité et de fiabilité comparable à celui requis pour la traduction juridique est devenue une nécessité vitale pour l’entreprise et ses conseils.

Nous réunissons toutes les compétences nécessaires pour assurer une traduction financière respectant ces exigences accrues et en permanente complexification.

Leave a Reply